Le Desert

Textes supports : Deutéronome 8 : 1-5 ; Osée 2 : 14-22 ; Matthieu 4 : 1-4

La notion du désert dans les écritures renferme tout un enseignement dont nous allons essayer d’explorer quelques lignes. Cette petite étude se veut donc non exhaustive, tant on peut en dire beaucoup sur le sujet.


Avant de parler du désert proprement dit, il est important de faire un petit rappel. Le peuple d’Israël est ce peuple que Dieu s’est choisi pour se faire connaître au milieu de la création. Dieu appelait Israël, son fils (confère Exode 4 : 22-23). Il voulait faire de ce « fils », le reflet de sa gloire. On peut donc déjà voir ici la notion de filiation, cette relation de Père-Fils que le Seigneur veut construire avec son peuple. Pendant plusieurs années, ce peuple a été soumis à un esclavage très rude, en Egypte. Soumis à un mode de vie rude qui lui était imposé, sans aucun espoir de s’en séparer de lui-même. On peut donc dire que ce peuple était soumis à la conscience égyptienne, et n’avait aucun pouvoir de s’y soustraire de lui-même.
En réalité, cela n’est qu’une image. Elle représente l’homme qui est gouverné par le péché. Il est soumis au péché sans aucune possibilité de se soustraire par lui même de son pouvoir. Il subit la dictature du péché. Le péché est son maître, et lui est un esclave de ce dernier. L’Egypte est la figure même du prince de ce monde qui impose à l’homme une vie d’esclavage. Voilà pourquoi le Christ dira que celui qui pratique le péché (c’est-à-dire qui vit conformément aux directives du péché) est esclave du péché. Le péché dicte ses activités quotidiennes, il vit pour servir le péché. Ses aspirations, ses ambitions, son mode de pensée est celui que lui impose le péché.


Quand le moment fixé par le Seigneur arrive, il vient sortir ce peuple de
l’Egypte et le conduit au désert. Dans ce désert, ce peuple se découvre comme étant idolâtre, incrédule et rebelle à la volonté du Seigneur. En effet, l’Ecriture enseigne que bien qu’étant sorti physiquement de l’Égypte, le peuple avait toujours le cœur tourné vers l’Egypte. Cela peut d’ailleurs se voir lorsque celuici, face à certaines situations, se plaignait en évoquant la nostalgie des mets de l’Égypte. Preuve que c’est la conscience égyptienne qui gouvernait ce peuple.


Si nous nous arrêtons à ce niveau déjà. On peut déjà dégager une information capitale concernant une notion qui est très utilisée dans les milieux dits chrétiens : la notion de sortir du monde. En effet, beaucoup de personnes pensent que sortir du monde se limite à une affaire physique. Ainsi, pour certains, parce qu’ils ne fument plus, ils sont sortis du monde ; parce qu’ils ne font pas ceci ou cela physiquement, ils sont sortis du monde. Mais comme on le voit avec le peuple d’Israël, on peut bien être physiquement « sorti du monde », mais être toujours gouverné par la conscience de l’esclavage. Et ils ont clairement manifesté leur esclavage dans le désert.


Et cela permet déjà de mettre en évidence l’un des rôles du désert à savoir : le dévoilement de notre état d’esclave. L’un des buts du désert est donc d’exposer notre nature intérieure d’être esclave du péché. En effet, il faut que notre véritable nature intérieure soit pleinement mise en évidence. Un peu comme docteur qui vous révèle votre état de malade avant de procéder à un quelconque début de traitement.


Par la suite, c’est dans ce désert que le Seigneur donnera sa Loi au peuple, à son « Fils ». Il lui communiquera ses instructions. Il commencera à réorganiser le mode de vie de ce peuple. Ainsi, Dieu devient celui qui gère la vie de ce peuple et lui apprend à ne dépendre que de lui. Cela met ainsi l’autre but visé par le désert à savoir : le renouvellement du mode de vie du Fils au moyen de la Loi du Seigneur. Le Fils a besoin d’être vidé de la conscience égyptienne, afin d’être rempli de la pensée de Dieu, de la Loi de Dieu. Le Fils dans le désert doit apprendre à ne plus fonctionner en fonction de la conscience égyptienne, mais en fonction de la pensée de Dieu. Il doit apprendre que son seul et unique besoin c’est la Parole qui sort de la bouche de son Père. Il ne doit plus trouver son appui dans l’Égypte, mais en Dieu seul. Et cela ne se fait point sans douleur. La Faim, la Soif, les humiliations, etc. sont autant d’éléments utilisés par le Seigneur pour façonner son Fils et lui apprendre à ne vivre que de sa Parole, lui apprendre la totale dépendance à son Père, lui apprendre l’obéissance. Voilà d’ailleurs
pourquoi il est dit du Messie que, bien qu’il fût Fils, il a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes. Ainsi, une marche avec le Seigneur dans laquelle il n’y a pas de souffrance ou d’épreuves est une pure tromperie et une illusion. Ça n’existe pas.


Le désert se révèle ainsi comme une école ; celle dans laquelle le Père éduque son Fils conformément à sa Parole afin que ce dernier en soit le reflet. Ainsi, il pourra voir en son Fils, ce que lui-même est. Faim, Soif, humiliations, rejets, manque, etc. sont des outils didactiques que le Seigneur utilise pour façonner son Fils à son image et lui apprendre à vivre de sa Parole. Le vrai Fils ne perçoit donc pas ces choses comme une malédiction, mais comme L’expression de l’Amour de son Père car sachant que tout concourt à son Bien (Romains 8 : 28), c’est-à-dire à sa formation pour être à l’image de son Père. Et lorsque ce Fils sort du désert, on peut voir le résultat. On voit l’expression de l’Amour vrai, le pardon, la bonté, la miséricorde, l’attachement au Seigneur, la Paix, etc.


Autrement dit l’expression des caractères du Père. Et ainsi le Père peut se
reconnaître dans son Fils et dire avec Joie : « Celui-ci est mon Fils ».
Le désert : École de destruction de la conscience égyptienne, et de
façonnement du Fils à l’image de son Père.

Jocelyn MONEYENGONO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s