NOUS SOMMES L’ÉDIFICE QUE DIEU CONSTRUIT

 » Car nous travaillons ensemble au service de Dieu, et vous, vous êtes le champ qu’il cultive. Ou encore : vous êtes l’édifice qu’il construit. 1 Corinthiens 3:9 BDS « 

Dans tout ce qui se passe autour de nous (événements extérieurs), ce que DIEU veut construire c’est l’édifice que nous sommes (Projet divin). En vérité DIEU nous considère réellement comme un édifice qu’il façonne et dont la valeur se révèle dans ses réactions face au réalités extérieures.


Exemples concrets :
Etienne était un édifice construit, qui face aux haine de ses contemporains et victime de lapidation par ses accusateurs, n’a pas gesticulé, n’a pas été plaintif, ni amère, etc. Preuve de ce que l’ouvrage qu’il était avait été édifié dans les caractères de DIEU et donnait un avant-goût de l’avènement du Messie.
L’apôtre Pierre, avant était un édifice plaintif, traître, orgueilleux, fragile, réactionnaire, etc. Mais une fois que le travail divin a véritablement commencé en lui, face au fouet, l’édifice a réagi différemment : plus calme, la joie de souffrir pour le Messie, a continué à travailler malgré les menaces, etc.

Si nous passons le temps a être réactif ou réactionnaire face aux événements extérieurs, nous ne serons pas stables dans la COMPRÉHENSION qui intègre que cela est suscité pour que l’ouvrage intérieur que nous sommes évolue vers les attributs divins. Nous serons comme une pierre qui se dispose pour être mise par le sculpteur sur le socle du façonnement. Mais une fois qu’il y a un moindre bruit ou une moindre réalité extérieure, hop ! nous sommes déjà sortis du socle pour réagir.
Après réaction, nous revenons vers le socle pour dire au sculpteur : façonne-moi stp stp stp.
Comme le fera t-il si à chaque fois je suis instable, inconstant dans mon regard sur le modèle, et explosif?

« Qui parle beaucoup ne saurait éviter de pécher, mais l’homme avisé met un frein à ses lèvres.
Proverbes 10:19″

Les réactions pour lesquels DIEU attend que nous soyons attentifs, sont celles de l’intérieur face aux événements extérieurs. Celles-là nous renseignent sur l’état réel de notre édifice et nous donnent de nous concentrer sur le travail à faire. Ainsi, au lieu d’être des experts à sonder les autres, on devient expert à ce sonder soi-même et se mettre en prière aussitôt pour présenter ce que nous sommes au Père en vue de notre perfectionnement.

Là, dans cette disposition de justice, nous recevons des matériaux célestes pour la solidification de notre édifice dont les réactions prochaines iront de progrès en progrès en terme de maîtrise, de sagesse, de vertus.

C’est le PAIN de ce jour

SHALOM À TOUS.

Pst. Fabrice FUNIBA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s