Révélation du secret le mieux gardé de Ha ‘Satan – Introduction et Partie I

INTRODUCTION

Alerte ! Alerte ! Alerte !
Que se passe-t-il réellement dans le monde ?
Que se passe-t-il réellement en vous ?

Si le serpent ancien, appelé Ha ‘Satan et le diable, a pu dans sa ruse, entraîner dans la
rébellion au ciel une multitude d’anges qui nous surpassent de loin en stature et en gloire, qui ne sont point affaiblis par la chair (car ils ne sont qu’esprit) et qui ont connu YHWH dans la profondeur de Sa Sainteté et de Sa Puissance, en hypothéquant le destin de ceux-ci pour le sceller au sien (la fournaise ardente, la damnation éternelle, sort de toutes créatures rebelles), à combien plus forte raison n’entraînera-t-il pas les humains, alourdis par leur enveloppe terrestre, dominés par des passions et des désirs qui sont source de leur inimitié contre YHWH ?
L’une des ruses du prince de ce monde, est bien d’amener les humains sous son influence, à sous-estimer sa ruse. De la même manière qu’il a réussi à perdre les anges d’en haut, il s’est engagé résolument à perdre les humains ici-bas en les entraînant dans une mystérieuse rébellion contre YHWH. Aussi, nous constaterons en parcourant les Écritures saintes, que tout au long de l’histoire du peuple élu de YHWH, le peuple Juif, l’Éternel YHWH éprouva régulièrement cette race élue chaque fois qu’il observa qu’en elle s’était glissée la corruption. Il soumettait Son peuple à la domination des nations, des païens.
Mais YHWH vengera le sang de ce peuple Juif en fin de compte et redemandera des
comptes aux coupables. Et C’est bien ce qui arrivera bientôt lorsque le jour de l’Éternel se lèvera sur notre génération au travers d’un peuple contemporain qu’il se construit dans le silence et le secret.
Quel est donc ce peuple ? En faisons-nous individuellement partie ? Si non, est-ce qu’il
est trop tard pour embarquer dans l’arche de ces élus ?
Cher lecteur, nous souhaitons vivement qu’au terme de cette lecture, vous puissiez
répondre avec assurance à ces questions. Que le Seigneur Lui-même illumine les yeux de votre cœur pendant que vous décidez de lire le présent traité.
Permettez-nous cependant de vous inviter à invoquer l’aide du Souffle sacré de YHWH
pour aller au bout de cette lecture afin que l’Ennemi des hommes ne vienne s’opposer
victorieusement à votre décision et volonté.
Loué soit le Créateur à jamais.

MÉPRISE TOTALE SUR L’ÉVANGILE

1. LE PIÈGE DES RELIGIONS : GENÈSE DU PLAN DE HA‘SATAN

Alerte! Alerte! Alerte! Au travers de Caïn, éloigné de YHWH à cause de son mépris de
l’autorité de celui qui l’a créé, ayant une condition d’errant, Ha ‘Satan a initié la réalisation sur la terre d’un système de vie dans le but d’inspirer un sens illusoire à l’errance de l’homme (car errer veut dire s’activer en dehors de la nature et de la pensée de YHWH), tout en donnant l’impression à celui-ci qu’il est vivant et utile, pourtant mort et inutile. Ainsi, Caïn, père des païens (ceux dont la nature intérieure est séparer de celle de YHWH le Créateur), dans son errance et son éloignement de toute inspiration divine, a eu « l’ingénieuse » et inique idée de bâtir une ville (Genèse 4:17).
Alerte! Alerte! Alerte! Ce sera le commencement de l’institution sur la terre, d’un système
social (organisation des clans, des tribus, des groupes sous la base des traditions humaines etc. ), politique, économique, scientifique et technologique et même religieux ayant pour ambition de soumettre les hommes à épuiser leurs jours dans une vaine agitation à la recherche d’un statut, d’une occupation, d’une reconnaissance, d’un épanouissement, d’un équilibre, d’un bien-être qu’ils ne trouveront d’ailleurs jamais car tous cela ne se définit que dans la nature de YHWH (d’où le dicton: « l’homme est un éternel insatisfait »).

2. LA RÉALISATION DU PLAN DE HA ‘SATAN

La personnalité des hommes et leur mode de vie à cette époque auront pour fondement les enseignements corrompus des anges déchus, des démons avec à leur tête Lucifer. Ces anges déchus, en communion avec les hommes orienteront le style de vie de l’humanité afin que celle-ci paraisse abominable aux yeux de YHWH. Nous citons en référence la prophétie d’Hénoch, arrière-grand-père de Noé, reconnue et évoquée par Jude lorsqu’il dit :

« A eux aussi s’applique la prophétie d’Hénoc, le septième patriarche depuis Adam, qui dit : Voici, le Seigneur va venir avec ses milliers d’anges pour exercer son jugement sur tous, et pour faire rendre compte, à tous ceux qui ne le respectent pas, de tous les actes qu’ils ont commis dans leur révolte et de toutes les insultes que ces pécheurs sacrilèges ont proférées contre lui. » Jude 14-15/Livre d’Hénoch 2 : 1.

Voici les références de cette prophétie qui met en lumière la communion obscure entre les anges déchus et les hommes iniques qui vont organiser la société humaine selon la pensée du diable :

« Azaël [var. É Azazel] enseigna encore aux hommes à faire des épées, des couteaux, des boucliers, des cuirasses et des miroirs ; il leur apprit la fabrication des bracelets et des ornements, l’usage de la peinture, l’art de se peindre les sourcils, d’employer les pierres précieuses, et toute espèce de teintures, de sorte que le monde fut corrompu. L’impiété s’accrut ; la fornication se multiplia, les créatures transgressèrent et corrompirent toutes leurs voies. [G Shemêhaza enseigna tous les sortilèges, tous les enchantements et les propriétés de racines. Hermoni enseigna l’art de résoudre les sortilèges les exorcismes, la magie, la sorcellerie et les tours. Baraqial enseigna l’astrologie. Kokabiel enseigna les signes des étoiles. Ziqiel enseigna l’astronomie. Et Arataqif enseigna les signes de la terre. Shamshiel les signes du soleil, Sahriel les signes de la lune, et ils se mirent tous à révéler des mystères à leurs femmes. » Livre d’Énoch • Chapitre 8:1-9

Et encore :

« Alors Michael et Sariel, Raphaël, Gabriel et Uriel, abaissèrent leurs regards depuis le sanctuaire céleste sur la terre, et virent que beaucoup de sang était répandu sur la terre et que toute la terre était plein de vice et de la violence qui y était commise. Ils se dirent les uns aux autres : … Tu es le créateur, le maître souverain de toutes choses ; rien n’est caché à ton regard perçant. Tu domines sur tout, et rien ne peut se soustraire à ton autorité. Tu as vu ce qu’Azaël a fait ; comment il a enseigné aux hommes toute espèce d’iniquités, et comment il a révélé au monde tout ce qui se passe dans les cieux. Shemëhaza aussi a enseigné aux hommes la sorcellerie, lui que tu avais placé au-dessus de tous ses compagnons. Ils se sont alliés aux filles des hommes ; ils ont péché avec elles, et se sont souillés. Ils leur ont découvert les crimes les plus abominables. »Livre d’Énoch 9:1-7

Ou encore :

« Voici le nom des coupables : le 1er de tous est Semiâzâ, le 2e Arstikifâ, le 3e Armên, le 4e Kakabâel, le 5e Tur-êl, le 6e Rumiât, le 7e Dan-êl, le 8e Nukael, le 9e Barûq-êl, le 10e Azaz-êl, le 11e Armers, le 12e Batar-iâl, le 13e Basasaël, le 14e Auân-êl, le 15e Tur-iâl, le 16e Simâtisiêl, le 17e Ietar-êl, le 18e Tumâël, le 19e Tar-êl, le 20e Rumâël, le 21e Izêzéel. Tels sont les noms des princes des anges coupables. Voici maintenant les noms des chefs de leurs centaines, de leurs cinquantaines et de leurs dizaines. Le nom du premier est Yekum ; c’est celui qui séduisit tous les fils des saints anges, qui les poussa à descendre sur terre, pour procréer des enfants avec des êtres humains. Le nom du second est Kesabel, qui inspira de mauvaises pensées aux fils des anges, et les poussa à souiller leurs corps en s’accouplant avec les filles des hommes. Le nom du troisième est Gadrel ; c’est lui qui a révélé aux fils des hommes les moyens de donner la mort. C’est lui qui séduisit Ève, et enseigna aux fils des hommes les instruments qui donnent la mort, la cuirasse, le bouclier, le glaive, et tout ce qui peut donner ou faire éviter la mort. Ces instruments passèrent de ses mains dans celles des habitants de la terre, et ils y resteront à tout jamais. Le nom du quatrième est Ténémue ; c’est lui qui révéla aux fils des hommes l’amertume et la douceur. Et qui leur découvrit tous les secrets de la fausse sagesse. Il leur enseigna l’écriture, et leur montra l’usage de l’encre et du papier. Aussi par lui on a vu se multiplier ceux qui sont égarés dans leur vaine sagesse, depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour… » Livre d’Énoch 68:2-12

Et enfin :

« Ils ne périssent que par leur trop grande science. Le nom du cinquième est Kasyade ; c’est lui qui a révélé aux enfants des hommes tous les arts diaboliques et mauvais. Ces moyens infâmes de tuer un enfant dans le sein de sa mère, ces arts qui se pratiquent par la morsure des serpents, par l’énergie, en plein midi, dans la semence du serpent qu’on nomme Tabaet. » Livre d’Énoch 68:16-18

Les hommes devront donc, penser par ce système d’inspiration maléfique, se cultiver, se développer, se construire, se réaliser, se valoriser, se soigner, se divertir, et s’accomplir par ce système pour en être totalement dépendants, pendant qu’en eux, c’est la personnalité même de celui qui en est l’auteur, Ha ‘Satan, qui se construit. Tout cela, toujours par la même ruse, en veillant à ne pas enlever aux hommes l’idée qu’ils sont toujours avec YHWH, que YHWH est en eux (malgré l’obscurité de leur coeur et la perversité de leur nature) ; que YHWH est miséricordieux et les comprend dans leurs dérèglements parce qu’Il sait de quoi ils sont faits ; que c’est Lui-même qui a institué le système du monde pour qu’ils s’y réalisent et s’y accomplissent pour Sa « gloire » ; qu’il est même prêt à déployer tout Son ciel pour permettre à tous ceux qui désirent se réaliser sur la terre dans ce même système d’essence hautement mystique, de percer, de se produire pour arriver à la stabilité, à la gloire et la renommée pour Sa « gloire »; qu’Il va leur pardonner toutes leurs fautes quand ils seront partis de leur corps physique, quelle que soit la manière dont ils auront mené leur existence sur terre, parce qu’Il n’est pas si méchant pour condamner une âme au feu éternel, etc. ).
C’est dans cette rébellion mystérieuse que le méchant va entraîner les descendants de Caïn jusqu’au temps de Noé où la grande masse de la population de la terre sera insensible au jour de l’Eternel, le Créateur de l’univers ; jour pourtant si proche. Esclaves du monde, vivants selon le train du monde, vivants selon le prince de la puissance de l’air, ils étaient entraînés par le vent de la rébellion universelle qui leur imposait d’autres priorités que celles dans lesquelles leur Créateur les attendait, pendant qu’ils attendaient leur Créateur dans leurs priorités à eux. Ils ont donc tous été surpris, et c’est bien à cela que voulait aboutir le méchant dans sa ruse. Parce que le jour de l’Eternel, il sait bien de quoi il est fait pour le sentir venir, pendant qu’il use du peu de temps qui lui est encore accordé pour condamner par sa ruse la grande partie de la population de la terre à une vaine agitation, à une conscience de YHWH trompeuse, au statut de vierge folle…
Alerte! Alerte! Alerte! Je me souviens que le Mashiah a dit :

« ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du fils de l’homme » Mathieu 24:37.

Et je vois les mêmes réalités se reproduire sur la terre à nos jours, au point où même ceux qui se réclament d’être Chrétiens, d’être habités de Yeshoua Ha Mashiah, d’être croyants de tout genre, apôtres, pasteurs, prêtres, Imams, bishop, archi-bishops, évêques, intendants, surintendants, maîtres, grands maîtres, « simples fidèles ou croyants », en harmonie avec le reste qu’ils taxent de païens (eux, l’étant doublement), extériorisent la même nature, la même
vulnérabilité, les mêmes préoccupations, la même conscience et le même culte que ceux de l’époque de Noé, dans une piété qui n’est qu’apparente, pourtant des coeurs remplis de malice et de méchanceté, remplis de convoitises toutes sortes. Ils vivent pour accomplir la volonté de leur chair et de leurs pensées, étant opposés à Yeshoua Ha Mashiah par leurs aspirations et leur ambitions, étant cultivés selon le monde, pensant selon le monde, désirant, marchant, parlant par le monde, étant pris en charge par le système du monde en toute chose et en tout point pour ainsi témoigner de manière manifeste, leur subordination au Prince de ce monde de ténèbres,

« …car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui. » 2 Pierre 2:19.

3. LA GRÂCE DE YHWH COMME ISSUE DE SALUT

Mais YHWH a miséricorde de ceux qui prennent le temps de s’examiner pour écouter qui parle en eux et qui leur inspire leurs pensées et leurs désirs. Il vient en aide à ceux-là qui, reconnaissant leur misère, réalisant ce qui les habite malgré eux, désirent être séparés d’eux-mêmes, pour laver leurs vêtements souillés par le culte aux démons, (lesquels se produisent dans toutes sortes de séduction du monde) ; pour laver leurs vêtements souillés par l’imposture, par les passions et les convoitises qui sont naturelles à la chair, et qui dénaturent le supposé culte rendu à YHWH. Ceux-ci conscients de leur misère, désirent revêtir la personnalité et la nature de leur Seigneur, voyant en Christ le modèle de rejet du monde et de dévotion sans partage à YHWH, modèle que ceux qui aspirent réellement au respect de l’autorité du très haut et au bonheur réel de l’humanité doivent suivre sans rien ajouter, ni rien retrancher. Telle était sans doute l’attitude de Noé et du faible reste qui l’a suivi.
J’entends la voix du Christ, et je paraphrase humblement, le Seigneur de l’univers, dont le Nom est supérieur à tout autre nom dans le ciel comme sur la terre, Sa voix qui dit à Jean, Son fidèle Apôtre, le dernier qui restera des douze au temps des païens, des nations:

« … Ne tiens pas cachées les Paroles prophétiques de ce livre, car le moment fixé pour tous ces évènements est proche. Que celui qui est mauvais, continu à mal agir, et que celui qui est impur (de nature contraire à YHWH) continu à être impur ; que celui qui fait le bien (cherche YHWH de tout son coeur pour ce qu’il est et non ce qu’il a créé) continue à le faire, et que celui qui est saint (cherche à ressembler à YHWH) progresse dans la sainteté (dans la recherche de la conformité à YHWH et à son Christ, le Seigneur). Heureux ceux qui lavent leurs vêtements, et qui ont ainsi le droit de manger les fruits de l’arbre de la vie et d’entrer par les portes de la ville. Mais hors de la ville, les êtres abominables (ceux qui finissent leur course étant opposés à YHWH par nature), ceux qui pratiquent la magie, les gens immoraux, les meurtriers, les adorateurs d’idoles et tous ceux qui aiment et pratiquent le mensonge (une vie de mépris des préceptes de DIEU et de Son Autorité, une vie d’apparence pieuse, mais dans le fonds qui célèbre l’iniquité). » Apocalypse 22:10 – 15.

Que cette voix retentisse puissamment dans nos esprits afin que nous puissions urgemment prendre conscience de combien le monde constitue pour chacun de nous un véritable piège, un outil d’égarement pour nos âmes. Mais comment le comprendre si la vraie nature de ce monde-piège nous est cachée ? Car plusieurs croient connaître le monde et croient même l’avoir vaincu. Pourtant le monde, dans son mystère est bien au-delà de ce que l’on imagine.
Découvrons-le dans l’expérience du Christ et dans les lignes qui vont suivre.

4. CE MONDE APPARTIENT AU DIABLE

En effet, Lorsque le diable va tenter Yeshoua le Mashiah dans le désert, il va Lui présenter tous les royaumes du monde et leur gloire. Il affirmera clairement que tout cela est en son pouvoir et que celui dont l’ambition est de posséder ce qui est de ces royaumes-là, doit se prosterner à ses pieds, ayant certainement au préalable maudit et renié YHWH.
Or le Mashiah, la Lumière, ayant la parfaite maîtrise de la force de la ruse du méchant, celle par laquelle il a réussi à tromper des intelligences célestes (anges déchus), sait clairement que ces royaumes et leur gloire sont basés sur un système périssable de réalisation sociale de l’homme, expressément conçus par Ha ‘Satan sous la base des exigences de la chair et dont la définition des valeurs comme le trésor, la richesse, l’intelligence, la gloire, s’appuie uniquement sur la matière et le destructible et non sur YHWH le Créateur de l’univers.
Un Système ayant donc pour but d’enfermer l’homme dans des préoccupations purement charnelles, humaines et terrestres (à la recherche de l’affirmation de soi par : des diplômes, des promotions sociales, le mariage, l’argent, des voitures, des maisons, des visas, l’enfantement, des postes, de la renommée, de la reconnaissance, de la gloire, etc.) pour qu’il demeure à jamais faible, esclave, opposé à YHWH par ses désirs, ses aspirations et ses ambitions inspirés du monde et ne donnant gloire qu’à la chair:

« car la chair a des désirs contraires à ceux de l’esprit, et l’esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux… » Galates 5:18

Le but étant de sceller le destin de l’homme avec le sien comme Il l’a fait avec les anges qui ont renoncé à la vrai Gloire pour le néant.
Yeshoua le Mashiah est venu annoncer un autre Royaume : celui de Son Père. Il fera très bien la différence entre les royaumes de ce monde et leur gloire ayant pour essence Ha ‘Satan, et celui de Son Père lorsqu’Il dira:

« Mon Royaume n’est pas de ce monde… mon Royaume n’est point d’ici-bas. » Jean 18:36.

Yeshoua n’est donc pas venu annoncer le monde et les choses qui sont dans le monde avec ses visas, ses promotions, ses voitures, le travail, le mariage et toutes les choses semblables, mais Il est venu annoncer le Royaume de Son Père pour que l’attention des hommes et leurs prières, (de ceux qui veulent le suivre) soient détournées de tout ce que Ha ‘Satan a proposé au Christ et qu’Il a rejeté (le monde et les choses qui sont dans le monde) et plutôt tournées vers le Royaume de Son Père. Il révélera que ce que Son Père veut donner à ceux qui le suivent, c’est Son Royaume lorsqu’Il dit:

« ne crains point, petit troupeau; car votre père a trouvé bon de vous donner le royaume » Luc 12:32.

5. LA NATURE DU ROYAUME ANNONCÉ PAR YESHOUA HA MASHIAH

Le Royaume de YHWH n’a de trésor et de richesse que YHWH lui-même. C’est ce trésor et cette richesse qui suscitent l’admiration et la louange éternelles des anges, car ceux-ci n’admirent que ce qui leur est supérieur de nature. Donc, le contenu du Royaume de YHWH que le Mashiah est venu annoncer et qui constitue le message unique de l’Évangile de Yeshoua Ha Mashiah, c’est YHWH lui-même, Sa personnalité et Ses vertus. Car de même que le méchant veut donner à l’homme ce qui est nécessaire pour l’asservir (le monde et les choses qui sont dans le monde), pour l’affaiblir, l’humilier, et le garder dans sa condition animale, charnelle et terrestre, pour le soumettre à sa vénération, l’opposant ainsi à YHWH et le destinant à la ruine éternelle, de même, le Père, ce qu’Il veut donner à l’homme, c’est tout ce qui lui permettra de s’élever au-dessus de Ha ‘Satan, de quitter sa fragilité et sa vulnérabilité, de dompter sa chair et tous les éléments de la création pour sortir de leur dépendance afin de vouer un culte vrai et pur à YHWH. Par conséquent, le seul désir qui se trouvera dans son coeur ne sera tourné que vers son Créateur.
Ainsi, tout ce que YHWH veut donner à l’homme, c’est tout ce qu’Il a donné au Christ Son Fils, Fils de l’homme : Son Royaume, Lui-même ; c’est-à-dire Sa personnalité, Ses vertus, Sa nature. Car si cela a suffi pour que le Mashiah accomplisse la volonté de Son Père, Lui rende un culte honorable et le glorifie pendant Son séjour sur la terre, cela doit donc aussi suffire pour que tout homme puisse accomplir ce que YHWH veut et l’honorer pendant Son séjour sur la terre. Le reste (les éléments matériels) n’étant qu’accessoire, ne devant donc pas constituer l’objet d’une requête, ou d’une aspiration.
Quand Yeshoua priait pendant les jours de Sa chair, Il ne demandait à Son Père que ce qui existe dans Son Royaume comme richesse, trésor et Gloire, dans le but unique de révéler aux hommes ledit Royaume afin de l’honorer et d’inciter ceux-ci à changer la nature de leur course pour revenir à ce qui les honore. Il ne demandait rien de ce qui n’existe pas dans le royaume de YHWH puisque Son but unique, celui du vrai fils du Royaume, est que par Lui le Royaume et les choses du Royaume (les vertus de YHWH) soient connues et magnifiées. Le Christ est YHWH par essence et toute Sa vie révèle aux humains leur véritable statut et leur véritable vocation qui leur sont accessibles exclusivement par Son Sacrifice, si ceux-ci s’engagent à marcher comme Lui-même a marché.
Or le Mashiah va dire :

« je suis le chemin, la vérité et la vie ; nul ne vient au père que par moi. » Jean 14:6.

En d’autres termes, tous ceux qui veulent devenir comme « moi » et qui aspirent à honorer YHWH dans leur existence, doivent marcher comme « moi-même » j’ai marché. Car si tout disciple accomplie est comme son maître, alors il faudrait absolument que celui-ci soit bâtit sur le même fondement que son maître pour espérer Lui ressembler.
C’est pourquoi Yeshoua dira à Ses disciples qui sont appelés à devenir Ses témoins, Ses semblables, Sa projection :

« … ne dites pas: que mangerons-nous, que boirons-nous, de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. » Mathieu 6:31-32.

Oui, le Mashiah leur recommandait fortement de ne pas faire de ces choses du monde et qui sont dans le monde, l’objet de leurs prières, de leurs désirs, mais que leurs prières n’appellent sur eux que ce qui est dans le Royaume de Son Père, c’est-à-dire Son Père lui-même (Ses Vertus et Sa Justice), afin que de lui, ils soient revêtus pour devenir Son image et Sa projection vivante sur la terre, donc Son Église.

6. LA PRIÈRE QUE YHWH AGRÉE

Et vous verrez donc qu’aucune prière de Yeshoua Ha Mashiah à Son Père qui l’exauce toujours, et aucune prière des disciples de Yeshoua Ha Mashiah n’étaient inspirées de la chair et ses besoins, puisque ceux qui appartiennent à Yeshoua ne prient que par Lui ; ils ne peuvent donc pas demander à YHWH ce que Yeshoua Lui-même ne Lui a pas demandé quand Il était sur la terre.
Car les ressources de la terre ont été créées par YHWH, par sa seule et propre volonté, alors qu’aucun humain n’existait encore. YHWH l’a fait sans que ce cela ne fasse l’objet d’une prière ou d’une requête quelconque, parce qu’il a estimé que cela était utile pour l’humanité. Il n’a donc pas placé l’homme au milieu de la création pour que les prières de celui-ci soient inspirées des désirs de sa chair et du désir de posséder les ressources et les éléments de la nature. C’est pour cela qu’au jour de la pureté d’Adam, au jour où son âme était sans péché devant le Seigneur YHWH, alors qu’il s’attelait à accomplir sa vocation fondamentale en marquant le signe de son autorité sur la création (Genèse 2 : 4-19), YHWH a estimé au temps convenable qu’il lui fallait une femme comme aide. Adam n’aura ni jeûné, ni prié à ce sujet, mais s’attelait simplement à faire ce qui est juste aux yeux de YHWH.
Oui ! La prière a été donnée aux hommes pour qu’ils aient recours à YHWH, pour Lui demander ce qu’Il EST et non les éléments de la création. YHWH doit être le commencement, le contenu et l’accomplissement de la prière. Car par la prière, YHWH doit apparaître pour détruire les oeuvres du méchant et soumettre toutes choses à Son autorité. Par la prière, l’homme doit changer progressivement à l’image de YHWH, de Yeshoua, le Prince de la vie, pour devenir une entité libre de la création afin de la subordonner.
Le but donc de la prière, ce n’est pas de faire briller l’homme par l’éclat de la matière, l’éclat de l’apparence et des choses de ce monde, mais par l’éclat de la Vérité, de la pureté et des vertus de YHWH. Pendant qu’il était encore sans péché, Adam plaisait à YHWH alors qu’il était nu, sans rien posséder, ni même le moindre vêtement. Le Christ s’est distingué comme Fils de YHWH par l’éclat du Royaume de YHWH en Ses vertus. Et pourtant Il ne possédait rien de ce monde, alors que tout Lui était soumis. Le fait est qu’Il n’a rien manqué de ce qui était utile à son quotidien, et cela a suffi pour qu’Il plaise à YHWH Son Père. A l’instant où le Mashiah sortira des eaux du baptême, la terre sera remplie comme aujourd’hui de multitudes d’hommes rayonnant chacun selon les standards du monde : de célèbres savants, de célèbres inventeurs de l’antiquité, des bourgeois de toute sorte, des hommes bardés de diplômes de toute nature, d’éminents scientifiques, d’importants politiciens, des rois, des généraux aux épaules débordantes d’étoiles, des religieux respectés, de brillants enseignants de la Parole, des hommes possédants des maisons, des terres, et bien d’autres, de jeunes aux grandes ambitions dans le monde, plusieurs possédant de brillantes carrières suscitant en leur faveur l’admiration de beaucoup, etc.
Pourtant, à l’instant où le Mashiah sortira des eaux, il sera le seul sur toute la terre peuplée que YHWH identifiera comme son Fils bien-aimé, le seul au milieu de toute cette multitude qui fasse toute sa joie, alors qu’il paraissait, selon les standards du monde, comme n’étant rien et ne possédant rien. Les disciples de Yeshoua, les vrais Chrétiens, ceux des Écritures, se sont distingués comme fils de YHWH, enfants de YHWH, témoins de Yeshoua Ha Mashiah, non par l’éclat de l’apparence, des diplômes, des postes, des promotions, des visas, de l’argent, etc., mais par un éclat de la même nature que celui du Christ. Et cela a suffi pour qu’ils bouleversent le monde de leur époque et qu’ils honorent YHWH sur la terre pendant le temps de leur existence, même au milieu de la faim et de la nudité.
Et nous donc, de quoi avons-nous besoin pour faire toute la joie de YHWH et pour le glorifier pendant notre existence ici-bas ? Souvenons-nous de ceci : YHWH n’est pas un humain pour penser comme un humain. Toute tentative de vouloir réduire la Divinité à la condition humaine afin de faire de Lui un Être qui s’adapte aux réalités des hommes, (alors qu’il revient plutôt à l’homme de se soumettre sans concession aux exigences de YHWH son Créateur pour y tirer son bonheur), est une aventure meurtrière d’inspiration Ha ‘Satanique, qui n’aboutira qu’à la ruine de ceux qui s’y exercent. La pensée de YHWH et Son système de valeurs n’ont aucun lien de communion avec ceux des hommes qui sont guidés par des motifs impurs quand bien même ceux-ci (ces motifs) seraient entourés de versets bibliques où soutenus par un statut religieux quelconque.
Voici l’instruction de Yeshoua pour les temps de la fin à ceux qui le cherchent réellement:

« veillez donc et prier en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le fils de l’homme. » Luc 21:36.

Dites-moi donc franchement en quoi toutes ces choses réclamées à YHWH dans nos prières religieuses, en dehors de ce qu’il EST lui-même, sont de nature à donner la force à celui qui les reçoit, d’échapper à la puissance de Ha ‘Satan et aux passions du monde, lorsque celles-ci découlent des passions du monde même?

7. L’OBJET DE TES PRIÈRES RÉVÈLE TON IDENTITÉ

Oh!!! Population de la terre, Il n’y a dans le Royaume de YHWH ni argent, ni or, ni promotion, ni travail, ni visa, ni voiture, ni mariage, ni maisons, ni habits, ni chaussures, ni postes, ni galons, ni rien de ce qui est terrestre. Qui donc inspire aux hommes de fermer les yeux pour réclamer au Royaume des cieux ce qu’il n’y a que sur la terre ?
Au nom de quel jésus les gens se regroupent-ils prétendant aller dans le Royaume de YHWH chercher ce qui ne s’y trouve pas ? Dans quel royaume et par quel esprit quelqu’un a-t-il été transporté pour y découvrir des paquets emballés pour chacun de nous contenant les choses du monde que nous appelons bénédiction ? Qui est le jésus qui vous habite, qui vient en vous pour vous pousser à demander à YHWH ce que Yeshoua Ha Mashiah n’a pas demandé quand Il était sur la terre ? Vous êtes chrétiens de quelle espèce et de quel type de christ quand vos prières démontrent à YHWH que vous ne le connaissez pas et ne connaissez pas Son Royaume puisque vous y allez pour demander ce qui n’y existe pas, source de vos convoitises du monde ?
L’Apôtre Paul à bien dit aux Colossiens :

« Si donc vous êtes ressuscités avec le Mashiah, cherchez les choses d’en haut où Christ est assis à la droite de YHWH. Attachez-vous aux choses d’en haut et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts et votre vie est cachée avec le Mashiah en YHWH. » Colossiens 3:1-3

Si donc, vous êtes chrétiens, si donc Christ est en vous, si donc vous êtes enfants de YHWH, alors votre chair est sensée avoir été crucifiée avec ses passions et ses désirs et ses sujets de prière ; vous êtes sensés être morts aux choses de la terre et aux désirs de la chair puisqu’en vous, Christ les aurait crucifiés. Par conséquent, vous ne pouvez que chercher les choses qui concernent l’univers dans lequel vous êtes supposés exister, le ROYAUME DU PÈRE, les choses qui sont différentes et opposées à celles qui sont sur la terre et dont Yeshoua Ha Mashiah a interdit à Ses disciples d’en faire l’objet de leurs prières.

« Ces choses que l’oeil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l’homme, des choses que YHWH a préparées pour ceux qui l’aiment. » 1 Corinthiens 2 : 10.

Ces choses qui ne sont révélées que par l’Esprit qui sonde tout, même les profondeurs de YHWH. Ces choses que le Mashiah a passé toute Sa vie dans Sa chair à réclamer à YHWH dans Ses prières et qui, une fois établies en Lui, ont fait de Lui le Fils de YHWH, la révélation vivante de YHWH, le Messie. Ces choses que les disciples de Yeshoua, d’un commun accord ont appelées dans leurs prières, et qui, lorsqu’elles ont pris corps en eux, leur ont donné la victoire sur la mort et le diable et les ont identifiés aux yeux de toute la création, comme une pure essence de YHWH, une émanation de la divinité dans ses vertus, l’expression vivante du Christ, d’où l’appellation : « Chrétien » qui veut dire : expression du Christ, sans contours ni détours. Oui ! Alléluia ! Car ces choses sublimes et glorieuses, indestructibles et éternelles, celles-là qui doivent constituer le contenu unique des prières de ceux à qui le Royaume de YHWH est révélé, l’identité du Christ est mise en Lumière, ne se résument qu’en une seule entité : le ROYAUME DE DIEU, dans ses vertus, sa pureté, sa Justice, son Amour, sa Gloire, sa sainteté, ou simplement DIEU tout cours.
Ceux qui le demandent vraiment, étant éclairés par l’Esprit de lumière, ne trouveront que ces choses qui les régénéreront pour qu’ils épousent leur nature. Ceux qui cherchent, vraiment guidés par la vie, ne trouveront que ces choses pour devenir conformes à elles. Ceux qui frappent vraiment sous l’orientation de la prophétie, entreront dans l’univers de ces choses pour disparaître en elles afin que par eux, celles-ci soient vues et contemplées par tous. Car

« Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Souffle sacré de YHWH à ceux qui le lui demandent. » Luc 11:13.

Oui !
Voilà la vraie nature de ce que le Mashiah a demandé à Son Père, la nature de ce que les disciples du Christ ont demandé à YHWH le Père. Car c’est cela la volonté de YHWH pour tout humain, tout ce que YHWH voudrait que l’homme Lui demande, et tout ce que YHWH est disposé à donner aux hommes : Son Souffle sacré, Lui-même, Son Règne, Sa nature, Son Royaume. Car si YHWH vous donne ce qu’il EST, il vous a tout donné. Car il EST TOUT, et en dehors de Lui, il n’y a rien. Mais tenons-nous tranquilles, ceux qui ont rencontré le Mashiah dans une telle vie de prière pure et en harmonie avec la volonté de YHWH, n’ont rien manqué de ce qui était utile comme ressources de la terre sans qu’ils n’aient jamais eu besoin d’en faire l’objet de leurs prières ou de leurs aspirations. Quand bien même ils se retrouveraient dans la faim et la nudité, dans des pressions matérielles de toute forme, ils ne changeraient jamais la nature de leurs prières. Ils rendront grâce à YHWH pour leur condition, et continueront à réclamer son REGNE.
Car ceux dont les prières sont orientées vers les besoins du corps et les désirs de la chair, et inspirées par l’agitation du monde dans ses pressions sociales et matérielles, sont clairement révélés à l’image des pharisiens, comme des païens.

« Ne vous inquiétez donc point et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. » Mathieu 6:31-32.

Qu’ils le croient ou pas, l’esprit qui les habite et leur inspire cette compréhension des écritures n’est certainement pas le même qui a habité le Mashiah et Ses disciples.
Pour l’illustrer la vanité des prières charnelles et égoïstes, tenez cette anecdote de trois jeunes filles qui admiraient les beaux vêtements exposés dans un rayon d’une boutique prestigieuse quand le propriétaire de la boutique, les ayant remarquées de loin, s’approcha d’elles pour leur faire l’offre de se choisir chacune, et ce gratuitement, un cadeau dans ses biens. L’une avec enthousiasme choisit une des plus belles pairs de chaussures tandis l’autre jeta son dévolu sur une robe digne de princesses. C’est alors que le propriétaire demanda à la troisième jeune fille qui semblait ne pas pouvoir se décider si rien de l’intéressait dans sa boutique. Et elle de répondre : « Monsieur, c’est vous qui m’intéressez. C’est vous que je désire. » Cette troisième jeune fille avait compris que si elle a le propriétaire de la boutique, alors, toute la boutique lui reviendrait par ricochet. Ceux qui ont cette pensée choisissent de demander à YHWH, Son Souffle sacré, c’est-à-dire Lui-même et non les biens matériels qu’Il a créés.
Examine-toi donc, car les temps sont courts. Ne te trompe pas, Examine-toi, toi pasteur, évêque, archevêque, apôtre, ancien, évangéliste, simple fidèle, croyant de toute essence, Examine-toi car les temps sont courts et YHWH fait grâce aux humbles. Sois honnête avec toi-même : quel est le christ qui t’habite ? Quel est le dieu qui t’habite ? Vois-le aux désirs qui t’animent et au contenu de tes prières, celles que tu pratiques et que tu enseignes aux autres ?
Car c’est cette spiritualité abominable et blasphématrice qui souille tout l’être de ceux qui la pratiquent, qui rend leur existence aussi compliquée et amère quand bien même ils posséderaient des biens matériels et tout ce qu’ils auront obtenu par le truchement de leurs prières adressées aux démons qui exaucent aussi les prières. En effet, sans le savoir pour certains et consciemment pour d’autres, ceux qui élèvent ce genre de prières maudissent YHWH et participent au mépris du Christ le véritable dans le monde, se rendant odieux aux yeux de YHWH, courant tout droit au précipice, pour se maudire eux-mêmes ainsi que leur descendance.
Telle est l’ambition profonde du diable, notre ennemi commun à tous. YHWH est prêt à venir au secours de ceux qui, comme la prostituée repentie, vont accepter l’humiliation de reconnaître leur véritable état sans rien dissimuler. Car ce sentiment d’humiliation (pour parler comme les hommes) sera aux yeux de YHWH à leur endroit, le premier signe de grandeur et le chemin du salut de leur âme des pièges mystérieux et foncièrement mystiques de Ha ‘Satan.
Que sert-il à un homme de persévérer dans le mensonge pour perdre son âme par orgueil et par ego ?

8. LE SEUL COMBAT QUI VAILLE LA PEINE

Tout ce qui est né de YHWH triomphe du monde… (1 Jean 5:4).

De quoi avons-nous besoin pour faire la volonté de YHWH et l’honorer pendant le temps très court qu’il nous reste à passer ici-bas ?
Nous sommes, cela est vrai, très occupés, comme ces gens au temps de Noé, mais que le Seigneur YHWH nous aide à comprendre la gravité des temps que nous vivons et d’accorder ainsi le temps à ce qui est essentiel : notre instruction dans la vérité. Car notre âme est plus précieuse que l’univers tout entier.
Le combat de toute être humain devrait être uniquement contre le monde. Car:

  • C’est le monde qui empêche l’homme d’aimer YHWH de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa pensée et de toute sa force ;
  • C’est le monde qui obscurcit la compréhension de l’homme pour lui imposer une orientation de vie basée sur l’erreur du début à la fin, en lui donnant la fausse certitude qu’il fait bien ;
  • C’est le monde qui lui impose une compréhension des Écritures qui ne renvoie qu’aux choses du monde et aux éléments extérieurs et non vers YHWH ;
  • C’est le monde qui empêche l’homme de sanctifier le séjour que YHWH lui a donné en ces bas lieux pour qu’il le mette au service de Son Règne, l’honore en Lui obéissant en toute chose pour enfin accéder au repos éternel près de YHWH.

Le combat contre le monde est la bataille qui doit faire l’objet de toute l’activité de tout être humain pour espérer plaire à YHWH et ne pas avoir vécu inutilement.

9. MAIS C’EST QUOI DONC, LE MONDE ?

Il est dit dans les Écritures :

« N’aimez pas le monde, ni rien de ce qui fait partie de ce monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour pour le Père n’est pas en lui. En effet, tout ce qui fait partie du monde : les mauvais désirs qui animent l’homme livrés à lui-même, la soif de posséder ce qui attire les regards, et l’orgueil qu’inspire les biens matériels, tout cela ne vient point du Père, mais du monde. » 1 Jean 2:15-16

Les écritures disent aussi:

« Car YHWH a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » Jean 3:16

Dieu nous interdirait-il donc d’aimer ce que Lui-même a tant aimé au point de livrer Son Fils unique pour le monde ? Non ! Pas du tout. Il s’agit là des limites de la traduction en d’autres langues des textes originaux, car il n’est pas question-là du même monde. Le monde que YHWH a tant aimé regroupe essentiellement l’ensemble des humains que YHWH veut voir accéder au salut pour éviter l’étang de feu et de souffre éternel qui attend les rebelles.
Le monde qu’il ne faut pas aimer est ce système de pensée qui renferme les mauvais désirs, la soif de posséder ce qu’on voit, et l’orgueil qu’inspire ce que l’on possède. Le monde est cette réalité, cette nature qui habite et caractérise la personnalité des humains que nous sommes, qui pollue tout notre être et régit de manière négative et inique notre comportement au quotidien, nos rapports avec l’environnement, nos rapports avec nos semblables. Le monde donc se définit par la haine, la jalousie, les calomnies, les médisances, la cupidité, l’amour de l’argent, les passions de la chair, la débauche, l’idolâtrie, les convoitises de toutes sortes, l’attachement à la matière.
Le monde dont il est question, c’est l’essence même du péché, c’est la personnalité du mal, de la mort, celle-là de laquelle Yeshoua disait:

« Laisse les morts ensevelir leurs morts. » Mathieu 8: 22.

Il s’agit de cette personnalité du mal et de la mort établie en l’homme qui l’oppose tous les jours à YHWH, car elle est contraire à Sa nature et rend l’homme foncièrement malin, méchant, désobéissant et rebelle à YHWH.
Le monde dont il est question ici, n’est pas en dehors de l’homme, mais il est bien établi en lui et le pousse à porter son attention non vers YHWH, mais vers les éléments extérieurs de la création.
Ce monde-là est la nature humaine, c’est la nature de l’homme pécheur
Alerte ! Alerte ! Alerte ! C’est de ce monde dont le Mashiah parlait lorsqu’il disait :

« Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme ; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme. … c’est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les débauches, les vols, les faux témoignages, les calomnies. Voilà les choses qui souillent l’homme ; » Mathieu 15:11 ; 19-20.

10. MANIFESTATIONS DU MONDE EN NOUS

Ce monde-là est la nature humaine, c’est la nature de l’homme pécheur et dont le fondement, le principe c’est Ha ‘Satan, puisqu’il est le prince de ce monde.
Ainsi, le combat de tout être humain est contre le monde. Il ne le vaincra donc pas en s’éloignant du deuxième type de monde composé des hommes et de tout le reste de la création. Car habiter le désert où habiter la ville ne nous éloigne pas du monde, puisque celui-ci en réalité fait corps avec l’âme humaine.
L’orgueil de la vie, par exemple, ne disparaît pas en moi quand je choisis de m’éloigner de tous les humains pour aller vivre seul dans la forêt. L’orgueil est mêlée à ma respiration, il fait partie de moi et je l’emporte où je vais et où je suis, que je parle ou que je me taise, c’est mon odeur spirituelle, c’est moi-même. Son effet peut être atténué quand je m’éloigne du contact avec les autres, mais il est là, il s’exprime en sourdine, et il se déploiera inéluctablement avec force une fois que la moindre occasion se présentera (conflit avec mon prochain, possession de biens, accession au pouvoir, etc.).
Parfois l’on dit : « tu m’as mis hors de moi » lorsqu’on se découvre avoir posé un acte ou affiché une image qui nous répugne nous-mêmes, mais que nous justifions quand même en prétextant que cela ne fait pas partie de nous (puisque l’homme est toujours complaisant dans le jugement qu’il porte sur lui-même). Pourtant nous disons bien : « tu m’as mis hors de moi, » ou encore « il/elle m’a mis hors de moi. » Ce qui signifie bien que j’étais là, bien caché dans une apparence mensongère, mais l’autre m’a poussé à me révéler, à sortir de ma cachette pour m’exprimer tel que je suis en réalité, tel que je suis vraiment.
Ainsi, se séparer du monde, c’est se séparer de soi-même avec tout ce que cela comporte comme ambitions et aspirations. C’est pourquoi le Mashiah disait que quiconque veut le suivre doit renoncer à lui-même. Car en renonçant à lui-même, il renonce au monde dans son essence. Parce que le problème de l’homme, c’est ce qu’il est, car ce qu’il est, est conforme au monde. Quiconque n’aura pas remporté cette bataille aura vécu inutilement et n’héritera pas du Royaume de YHWH et de Son Fils bien-aimé, Yeshoua Ha Mashiah. Possédez tout ce que vous voulez, ayez tous les titres, réussissez même l’exploit d’en emporter certains dans la tombe, si vous n’avez pas vaincu le monde, vous avez combattu le mauvais combat même si l’on vous décore à titre posthume, une autre moquerie du diable, vous partez souillé et vaincu.
Les hommes, quel que soit leur statut, pourront souhaiter toute la paix possible à votre âme, cela ne changera même pas un iota sur le sort éternel que vous aurez choisi vous-même pendant que vous aviez encore le temps de vous repentir pour vaincre le monde en vous. Le voeu de « Paix à son âme » est donc une autre moquerie du diable!

11. QUE NOUS FAUT-IL DONC POUR VAINCRE LE MONDE ?

Si donc ce que nous avons décrit plus haut doit être le centre de l’activité de l’homme car son sort après son passage ici-bas en dépend, alors tout ce que l’humain doit rechercher avec ardeur, tout le but de son activité, est de saisir ce qu’il faut pour remporter le combat contre le monde en lui afin d’être agréable à YHWH.
Le problème de l’homme, c’est ce qu’il est lui-même!!!
Selon la VÉRITÉ, tout ce dont tout homme a besoin pour triompher du monde, c’est tout simplement de naître de YHWH. Or le Mashiah a dit à un homme troublé par la folie de sa supposée sagesse:

« Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » Jean 3:6.

Nous comprenons que ce qui est de YHWH, ne peut être que d’essence divine, c’est YHWH Lui-même, puisque YHWH n’est pas séparé de ce qui est de Lui.
Le Christ est la révélation parfaite et la VÉRITÉ de ce mystère ; Il est la VÉRITÉ sur le combat que doit mener tout homme ; Il est la VÉRITÉ sur ce qu’il faut à tout homme pour vaincre ; Il est le modèle de l’homme qui a vaincu le monde, qui plaît à YHWH et qui a réussi à accomplir Sa volonté et à Le glorifier sur la terre.
En un mot, Christ est tout ce qu’il faut à tout homme pour accéder à la victoire sur le monde et sur la mort. C’est pourquoi, pendant toute la vie de Yeshoua sur la terre, Il n’a rien demandé à YHWH que ce qui était nécessaire pour vaincre le monde dont Il avait revêtu la nature à cause des hommes, afin de montrer aux humains que la seule chose qu’il leur faut demander à YHWH, celle-là dont tout humain a besoin pour faire ce que YHWH veut, c’est YHWH Lui-même et rien d’autre. Les disciples du Christ le démontrent à suffisance, eux qui, selon les standards du système du monde, paraissaient comme rien, pauvres, alors qu’ils n’ont eu besoin que de ce qui est né de YHWH, de YHWH en eux, de leur transformation à Son image pour bouleverser le monde et son système.
Si donc YHWH dans Sa nature et Ses vertus, à suffit au Christ et à Ses disciples pour accomplir Sa volonté sur la terre et Lui donner honneur et Gloire, de quoi selon nous, était constitué le contenu des prières du Christ et de Son Église glorieuse, celle révélée dans les Écritures ? Si Yeshoua et Ses disciples avaient demandé autre chose à YHWH que YHWH Lui-même, ils auraient paru devant Lui comme des menteurs, car ce ne sont pas les choses qui sont dans le monde et leur gloire, les éléments extérieurs de la création qui pouvaient leur donner la victoire sur le monde et ainsi les amener à plaire à YHWH. C’est par la crucifixion de Sa chair que Christ à vaincu le monde et le diable selon qu’il est dit :

« Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix. » Colossiens 2 : 15.

Ceci pour montrer que le combat contre le monde ne se réalise pas en dehors de nous. Le combat contre le monde ne se traduit pas en une guerre contre mon prochain. Nous pouvons continuer à rendre les autres responsables de nos erreurs et nos déboires ; nous pouvons même aller jusqu’à exterminer de la terre tous les humains qui nous énervent et nous exaspèrent, et rester tout seul. Cela ne changera rien, car le monde demeurera établi en nous et c’est d’ailleurs par lui que nous aurions agi ainsi. Il nous aura vaincus, défaite qui témoignera de notre subordination à Ha ‘Satan, le prince de ce monde. Car la victoire sur le monde ne s’obtient que par la crucifixion de notre nature profonde dans sa personnalité, avec ses aspirations, ses ambitions, ses attentes, ses passions et ses désirs pour parvenir à une consécration totale de notre être à YHWH afin de ne servir qu’à l’accomplissement de ses desseins.

12. LES RELIGIEUX BLASPHÈMENT CONTRE YHWH

Vous entendrez donc les gens, très souvent des religieux qui se prennent pour des croyants en Christ, dire : « nous avons vaincus le monde », simplement pour répéter ce qu’ils ont lu dans la Bible et qu’ils se sont attribués on ne sait par quelle sorcellerie. Mais observez-les au quotidien dans leur expression, dans leur choix, leur rapport avec ceux qui les entourent, leurs désirs profonds, leur ménage, leur famille, devant leur « chair », dans leurs temples qu’ils appellent églises à tort, dans leurs mosquées, dans leurs divers lieux de regroupements ; vous ne verrez que le monde se manifester. Ils se réclament nés de YHWH, allez donc écouter leurs prières ! Ils ne demandent que les choses d’en bas, objets de leurs convoitises, démontrant ainsi que ce qui les habite, ce n’est pas YHWH, ce n’est pas le Mashiah, mais le monde.
Car, l’Esprit de YHWH ne cohabite pas avec le monde, et l’Esprit de YHWH qui sait quelle est la volonté de YHWH, n’inspire jamais comme sujet de prière en ceux en qui Il habite, le monde et les choses qui sont dans le monde. L’Esprit de YHWH ne vient pas en l’homme pour le conduire à aller réclamer à YHWH ce qui satisfait la chair ; Il n’est pas le serviteur de la chair, mais Il vient rendre témoignage de Yeshoua, le Mashiah. Les prières qu’il suscite ne sont pas inspirées du monde ni de son système, mais convoitent les choses d’en haut, qui sont en YHWH. Il vient annoncer les vertus du Royaume et rendre manifeste la personnalité de YHWH. Il vient détruire la chair avec ses passions et ses sujets de prières pour que l’âme soit libérée du monde et ne vive que de ce qui est d’en haut.

13. C’EST LE TEMPS DE NOUS REPENTIR DU BLASPHÈME

Alerte ! Alerte ! Alerte ! Vraiment il est temps de nous repentir du blasphème et de l’imposture dans laquelle le méchant nous a entraînés par sa ruse, cette ruse par laquelle il a réussi à tromper les anges qui connaissent pourtant YHWH dans la Vérité. Il est temps de nous repentir de ce que le méchant, par le biais de ses serviteurs qui se réclamant d’être envoyés par YHWH, nous ait engagés dans une tentative d’instrumentalisation de la Divinité à des fins charnelles, purement terrestres et pour la gloire du monde.
Pour vaincre Ha ‘Satan, vaincre le monde, nous devons commencer par avoir l’honnêteté de discerner sans complaisance ce monde qui nous habite et de ne plus l’attribuer à YHWH, à Christ, le Seigneur de l’univers. Ensuite, nous devons soumettre notre être avec ses ambitions, ses envies à la crucifixion devant la face de YHWH, afin de réclamer à YHWH Son véritable Règne en nous. Car ce dont nous avons réellement besoin pour marcher dans les voies de YHWH, c’est YHWH Lui-même ; ce dont nous avons besoin pour accomplir la volonté de YHWH, c’est YHWH Lui-même ; ce dont nous avons besoin pour plaire à YHWH, c’est YHWH et YHWH seul. Le reste ne vient qu’en accompagnement lorsque ce fondement est posé.

14. CESSER DE SE MÉPRENDRE SUR L’ÉVANGILE

« L’Évangile, …est la Puissance de YHWH, pour le salut de quiconque croit.» Romains 1:16.

l’Évangile n’est pas la puissance de YHWH pour la percée matérielle, financière ou promotionnelle dans le monde de quiconque croit ; ce n’est pas la puissance de YHWH pour assouvir, accomplir les désirs charnels de quiconque croit, ce n’est pas non plus la puissance de YHWH pour faire obtenir les visas, se construire des maisons, donner des promotions, faire enfanter, donner le mariage, faire posséder des voitures, obtenir les meilleurs postes et les grades distingués, faire construire les plus grands temples (temple de la mort) et les plus grosses chapelles, fournir en qualité sa garde-robe, fournir en quantité le compte bancaire, obtenir les plus grands diplômes, … pour quiconque croit. Non !
Alerte ! Alerte ! Alerte ! L’Évangile est la nature de YHWH, Son Souffle sacré pourvu aux hommes qui le réclament pour détruire en eux le monde (tous ces désirs polluants cités plus haut), pour les renouveler dans leur intelligence et leur esprit, les transformer à Son image. Ce n’est qu’une fois débarrassés du monde, qu’ils peuvent offrir à YHWH un culte vrai, pur, une adoration et une louange d’une odeur qui Lui soit agréable par leur vie quotidienne qui ne sera alors que l’expression de YHWH Lui-même. Autrement, tous leurs rassemblements, leur bruit, leur apparence d’adoration avec des cœurs souillés par le monde, n’est que réjouissance charnelle, culte des morts et moquerie devant la Sainteté du Dieu très haut.
Yeshoua-Christ vient dans Son règne avec Ses rétributions. Heureux ceux qui se consacrent à laver leurs vêtements souillés par le monde et qui ainsi se sanctifient comme des vierges sages, comme Noé et Lot, pour le grand jour des noces.


Par Fabrice FUNIBA

Téléchargez le texte intégrale ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s